Procès criminel: acteurs et étapes

 

Description

Cette activité vise à expliquer les divers rôles des personnes qui interviennent lors d’un procès criminel, de même que les étapes qui caractérisent ce type de procès. La présentation PowerPoint débute par une courte introduction à quelques grands principes juridiques.

Cette activité peut être précédée ou suivie par celle portant sur les métiers de la loi. Elle peut également être une excellente introduction à l'activité de procès simulé en droit criminel.

Public cible

Élèves du secondaire.

 

Durée

60 minutes.

 

Cours suggérés

  • Éthique et culture religieuse
  • Français
  • Histoire
  • Monde contemporain
  • Projet personnel d'orientation

Matériel requis

Ateliers en classe

Éducaloi offre la possibilité aux écoles secondaires du Québec de recevoir gratuitement la visite d'un juriste bénévole pour un atelier d'éducation juridique. Deux des sept thématiques offertes permettent aux élèves de vivrent la mise en place d'un procès simulé. Ces deux ateliers peuvent être une excellente suite à la trousse pédagogique présentée ici.

Voici les deux ateliers proposés:

La justice, ce n’est pas comme dans les films! (PDF) Par la mise en place d’un procès en droit criminel, les élèves sont invités à découvrir les différents acteurs du système judiciaire québécois, les grandes étapes d’un procès ainsi que certaines notions de base du droit criminel. (1re secondaire)

La Cour des petites créances est ouverte! (PDF) Un problème entre un consommateur et un commerçant constitue la trame de fond de ce procès simulé. Après avoir présenté la Cour des petites créances, cet atelier fait vivre aux élèves un procès devant cette cour. L’activité est également l'occasion de présenter le rôle de chacun des acteurs du procès et son déroulement. (3e secondaire)

Pour connaître les modalités de participation, visitez la page des Ateliers en classe.

Contenus liés

Ressources externes

  • Mercredi, j'en parle à mon avocat! est un service du Jeune Barreau de Montréal qui s’adresse aux jeunes de 12 à 20 ans et qui permet de parler gratuitement à un avocat. Ce service téléphonique est offert à tous les jeunes Québécois, peu importe leur situation géographique.
  • L’aide juridique permet aux personnes à faibles revenus de recevoir gratuitement (ou moyennant une petite contribution) les services d’un avocat dans certaines situations.

  • Les centres d’aide aux victimes d’actes criminels offrent une aide gratuite aux victimes d’actes criminels.

Bien que la plupart des navigateurs Internet sont capables d'afficher et d'imprimer des documents en format PDF, nous suggérons d'utiliser le lecteur Adobe Acrobat Reader pour une meilleure compatibilité.