Vos enfants voyagent seuls ou accompagnés: choses à savoir

Publié le: 

Purestock / Thinkstock

Des précautions s’imposent lorsqu’on voyage avec son enfant âgé de moins de 18 ans ou lorsque celui-ci voyage sans être accompagné. Ces principes sont les mêmes, que vous voyagiez au pays ou à l’étranger.

Informez-vous! Le gouvernement du Canada, les compagnies de transport et les pays de destination imposent leurs propres règles. Mieux vaut les connaître pour éviter de gâcher vos vacances ou celles de vos enfants.

 

1 – Voyage à l’étranger: procurez à votre enfant un passeport valide.

Le ministère des Affaires étrangères du Canada recommande que tous les mineurs canadiens voyageant à l’étranger aient un passeport valide. Cette règle s’applique également aux nouveau-nés et aux enfants en bas âge.

Un jeune de moins de 16 ans doit obtenir l’autorisation de ses parents pour obtenir ce passeport. À partir de 16 ans, il peut présenter une demande lui-même.

Attention! Avant de partir, renseignez-vous auprès du consulat ou de l’ambassade du pays de destination. D’autres documents de voyage pourraient être exigés à l’entrée de ce pays (visa, permis de séjour, certificat de naissance, certificat de vaccination, par exemple.).

Pour plus d’informations, consultez notre article sur le passeport.

 

2 - Votre enfant doit obtenir votre autorisation pour voyager.

Un enfant ou un ado a toujours besoin de l’autorisation de ses parents pour voyager. Cette règle s’applique aux voyages à l’étranger, au Québec et dans le reste du Canada.

Un seul parent accompagnera l’enfant durant le voyage? Il vaut mieux que l’autre parent ayant la garde remplisse une lettre de consentement. Il indique ainsi qu’il l’autorise à voyager avec l’enfant.

L’enfant voyage avec un accompagnateur qui n’est pas un de ses parents (pour un voyage scolaire, par exemple)? Les deux parents ayant la garde doivent remplir une lettre de consentement.

 

La lettre de consentement : qu’est-ce que c’est?

  • Ce document indique aux douaniers que votre enfant voyage avec l’autorisation de ses deux parents.
  • La lettre n’est pas obligatoire, mais elle est fortement recommandée. Elle peut simplifier votre passage aux douanes, par exemple.
  • Elle devrait indiquer la destination et la période durant laquelle l’enfant voyagera. Lorsque l’accompagnateur n’est pas le parent, on devrait aussi préciser le nom de cette personne (son enseignant, par exemple, s’il s’agit d’un voyage scolaire).
  • Informez-vous! Les compagnies de transport exigent parfois un formulaire de consentement particulier.

Pour plus d’informations sur la lettre de consentement, consultez la foire aux questions que le gouvernement du Canada lui consacre.

 

3 - Enfants non accompagnés: respectez les exigences des compagnies de transport

Un enfant ou un adolescent non accompagné peut voyager seul, à l’étranger ou à l’intérieur du Canada, s’il reçoit l’autorisation de ses parents.

Les compagnies de transport ont le droit d’imposer leurs propres exigences. Elles varient selon:

  • les destinations (à l’étranger ou au Canada);
  • les moyens de transport;
  • le trajet (avec ou sans escale);
  • l’état de santé de l’enfant (par exemple, les enfants souffrant d’allergies graves ne sont pas toujours autorisés à voyager seuls), et
  • l’âge de votre enfant.

Avant d’autoriser votre enfant à voyager seul, ces compagnies pourraient exiger un formulaire de consentement ou un certificat médical. Certaines demandent aux parents d’accompagner l’enfant jusqu’à l’embarquement et de s’assurer qu’un adulte viendra le chercher à l’arrivée à destination.

Renseignez-vous auprès de la compagnie de transport avec laquelle votre enfant voyagera.

 

4 – Parents séparés: redoublez de prudence

D’autres règles pourraient s’appliquer si vous êtes séparé et partagez la garde de votre enfant avec votre ex-conjoint.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier sur la garde des enfants.