Un SMS suspect? Attention à la fraude!

Publié le: 

Éducaloi

Connaissez-vous le hameçonnage? Cette pratique frauduleuse consiste à envoyer un courriel ou un SMS en se faisant passer pour un organisme tel qu’une banque, afin d’obtenir les informations personnelles du destinataire.

 

Des techniques très au point

Avec l’évolution des technologies, les techniques de fraude ont, elles aussi, évolué et se sont perfectionnées jusqu’à devenir difficilement détectables. Parmi elles, le hameçonnage est l’une des plus utilisées.

Il peut s’agir par exemple d’un courriel qui ressemble à ceux que votre banque envoie habituellement, qui vous informe qu’un virement d’argent est en attente sur votre compte. Lorsque vous cliquez sur le lien fourni dans le courriel, vous arrivez sur un site très similaire à celui de votre banque, qui vous demande d’inscrire ou de donner vos informations bancaires. Les fraudeurs peuvent alors récupérer ces informations.

 

«Cliquez ici pour encaisser votre chèque»

La période des impôts favorise d’autres campagnes de hameçonnage, notamment au nom de l’Agence du revenu du Canada (ARC). En ce moment même, un faux SMS de l’ARC circule, affirmant qu’un remboursement d’impôt est prêt à être encaissé sur votre compte. Vous êtes alors invité à vous connecter à un site reproduisant l’apparence du site de l’ARC. On vous y demande non seulement vos informations bancaires, mais aussi votre numéro d’assurance sociale (NAS).

 

Si vous avez été piégé

Si vous êtes victime de fraude, vous pouvez d’abord communiquer avec votre service de police municipal ou la Sûreté du Québec. Selon les informations volées (carte de crédit, NAS…), vous pouvez aussi déclarer la fraude aux organismes concernés : Régie de l’assurance maladie, compagnie de carte de crédit, compagnie de téléphone, etc.

Certains signes peuvent permettre de détecter le hameçonnage. Par exemple, le message est souvent rédigé avec de nombreuses fautes d’orthographe. Interrogez-vous également : est-il normal que vous receviez un virement alors que vous n’en attendiez aucun? Pour vous aider, le site de l’ARC propose quelques exemples d’informations qu’un courriel officiel ne vous demandera jamais.

Rappelons enfin que la fraude peut prendre bien d’autres formes que le hameçonnage : fausses loteries, combines d’achats d’actions de compagnie, ventes pyramidales, par téléphone, en porte-à-porte… Des techniques qui prennent souvent pour cible le public aîné, plus vulnérable.