Stationnement et contraventions: mythes et réalités

Publié le: 

Shutterstock / Cagkan Sayin

Recevoir une contravention pour stationnement, c’est vite arrivé! Et pour cause : il existe de nombreux malentendus quant à ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Voici 5 choses à savoir pour démêler le vrai du faux et vous éviter de mauvaises et coûteuses surprises..! 

 

Les feux de détresse n’empêchent pas les contraventions

Activer vos 4 clignotants ne vous autorise pas à vous stationner n’importe où et n’importe quand. Au contraire, les feux de détresse doivent seulement être utilisés dans des situations dangereuses (accident, bris mécanique, conditions routières difficiles, etc.).   

Vous pourriez recevoir une contravention même si vous êtes stationné quelques minutes dans un endroit interdit avec vos clignotants allumés.  

 

Contester une contravention parce que la signalisation n’était pas claire

Il peut arriver de se tromper, par exemple quand la signalisation qui interdit le stationnement était cachée par une affiche au moment où vous étiez stationné. 

Dans cette situation, vous devez prouver qu’au moment de vous stationner, vous pensiez sincèrement pouvoir le faire à cet endroit légalement. Vous devez aussi démontrer que vous aviez pris des précautions raisonnables pour vous assurer que vous pouviez vous stationner à cet endroit. 

Attention! Dans certaines municipalités, les règlements de stationnement sont plus sévères et vous pourriez avoir une amende même en cas d’erreur de bonne foi. 

 

Texter au volant: seulement sur un stationnement 

Vous avez le droit de texter si vous êtes stationné légalement. Par contre, vous ne pouvez pas le faire lorsque vous êtes arrêté à un feu rouge ou quand vous êtes pris dans le trafic. 

Si vous pensez vous arrêter sur le côté pour pouvoir texter, n’oubliez pas qu’il est interdit de se stationner sur le bord d’une route où la limite de vitesse est de 70 km/h ou plus, sauf en cas d’urgence et si la signalisation ne l’interdit pas.

 

Vous prêtez votre auto, vous payez les tickets 

Le propriétaire du véhicule est habituellement responsable de payer la contravention de stationnement. Si vous prêtez votre véhicule à un ami et qu’il reçoit une contravention de stationnement, ce sera donc à vous de la payer. Bien sûr, rien ne vous empêche de vous entendre avec cet ami pour qu’il vous rembourse. 

Pour que votre ami soit responsable de payer la contravention, vous devez démontrer qu’il utilisait votre véhicule sans votre autorisation.

 

Alcool au volant: interdit, même stationné

Si vous avez trop bu et que vous pensez faire une petite sieste dans votre auto avant de repartir, c’est une très mauvaise idée: vous pourriez être accusé de conduite avec les facultés affaiblies! 

La loi ne fait pas la différence entre un véhicule en mouvement et un véhicule arrêté. Le simple fait d’être ivre dans une voiture arrêtée peut mener à des accusations criminelles!