Protéger sa vie privée: un enjeu de tous les jours

Publié le: 

scyther5 / iStock / Thinkstock

Le droit à la vie privée est un droit fondamental protégé par la Charte des droits et libertés de la personne. Sur Internet comme au travail, un cas de violation de la vie privée peut vite arriver. Ce samedi 28 janvier, la Journée internationale de la protection des données personnelles sensibilise le public à l’importance de protéger sa vie privée.

 

Déterminer ce qu’est la «vie privée»

La vie privée est un espace qui relève de l’intime. Elle comprend notamment des informations qui permettent d’être identifié. Ces informations peuvent être, par exemple:

  • l’âge
  • les caractéristiques physiques
  • le lieu d’habitation
  • les relations amoureuses
  • l’orientation sexuelle
  • l’image
  • les documents personnels (passeport, carte d’assurance maladie…)

Ces renseignements sont souvent connus de l’entourage de la personne, ce qui ne pose généralement pas problème. Mais en les publiant sur Internet, ils deviennent accessibles par un cercle bien plus grand, hors de notre contrôle et parfois malintentionné.

 

Internet n’oublie pas

Dévoiler son âge, le nom de ses parents ou son lieu de naissance sur Internet peut sembler anodin. Mais entre les mains de personnes malintentionnées, ces renseignements pourraient par exemple servir à retracer des mots de passe, ou même usurper une identité.

Par ailleurs, ce qui est publié sur Internet est difficile, voire impossible à faire disparaitre. Avec le développement des médias sociaux, supprimer une photo de soi ne suffit pas lorsqu’elle a déjà été partagée, likée ou commentée par des dizaines d’internautes. Dans certains cas graves (par exemple la fuite d’une photo à caractère sexuel), ces données personnelles peuvent conduire à des cas de cyber harcèlement ou de chantage aux conséquences tragiques.

Il est possible de demander à quelqu’un le retrait d’une photo, de faire un signalement à la plateforme utilisée (Facebook, Instagram…) ou même parfois de faire appel à un juge. Mais en pratique, un retrait total et définitif sera peu probable: enregistrée par un internaute, une photo compromettante pourra toujours resurgir.

 

Savoir se protéger aussi au travail

Dans le cadre professionnel, un employeur a besoin de certains renseignements sur ses employés.

Pour être légale, la collecte de ces renseignements doit d’abord être nécessaire, c’est-à-dire que l’employeur doit en avoir absolument besoin. Ça peut être par exemple l’adresse, le numéro d’assurance sociale ou le permis de conduire si l’emploi le justifie.

Cette collecte doit également être légitime, c’est-à-dire effectuée par des moyens légaux. Poser des questions discriminatoires est, par exemple, un moyen illégal de collecter des renseignements.

Il est donc important de bien s’interroger avant de remplir un formulaire, effectuer une inscription ou partager une photo: à qui se livre-t-on, et que deviennent ces informations?

 


 

Pour en savoir plus: