Avoir un chien: oui, à certaines conditions

Publié le: 

Matthew Henry / Burst

Avoir un chien, cela implique des règles et des responsabilités. Vous songez à adopter un nouveau compagnon? Vous souhaitez profiter des beaux jours pour le promener plus loin, plus longtemps? Voici ce que vous devriez savoir.

 

Assurez-vous d’être en règle

Pour pouvoir vous promener avec votre chien en toute tranquillité, vous devrez respecter les règles prévues par votre municipalité. Ces règles sont plus ou moins strictes d’une municipalité à l’autre. Vous pourriez par exemple être obligé de tenir votre chien en laisse, de ramasser ses excréments et d’avoir un permis valide.

Renseignez-vous sur le site de votre municipalité pour connaitre toutes les règles.

 

Si votre chien attaque

Si votre chien attaque et blesse quelqu’un, c’est vous qui êtes responsable. La victime n’a qu’à prouver que c’est bien votre chien qui lui a causé les dommages. Même si vous avez pris des précautions pour empêcher l’attaque, vous pourriez être tenu responsable malgré tout.

Si l’animal commet une attaque alors qu’il est sous la garde d’une autre personne, elle pourrait être tenue responsable… et vous aussi!

Dans certaines situations, la victime peut aussi avoir une part de responsabilité, par exemple si c’est elle qui a provoqué le chien.

 

Votre propriétaire peut-il le refuser?

Vous êtes en pleine recherche d’appartement? Pensez à signaler que vous possédez un chien. En effet, le propriétaire a le droit d’interdire les animaux dans son logement. Il doit alors l’indiquer dans le bail. Des exceptions existent si, par exemple, votre chien vous aide à surmonter un handicap.

S’il n’interdit pas les animaux, il peut toutefois exiger que vous respectiez un certain nombre d’obligations. Par exemple vous assurer que les lieux soient paisibles et que votre logement reste en état de salubrité. En fait, ce sont les mêmes obligations que pour un locataire sans animal.

Si, par exemple, votre chien jappe toute la journée en votre absence ou qu’il fait ses besoins à l’intérieur, votre propriétaire pourrait vous demander de vous défaire de l’animal. Si vous refusez, il pourrait demander la résiliation de votre bail.

 

Vérifier son règlement de copropriété

Vous vivez dans une copropriété? Pensez à vérifier les règlements et conventions de la copropriété avant d’adopter un gros Saint-Bernard. Plusieurs copropriétés limitent la taille ou les types d’animaux que peuvent posséder les copropriétaires.

Et évidemment, les règles de bon voisinage s’appliquent aussi entre les copropriétaires!

 

Le saviez-vous? Que vous soyez locataire ou propriétaire, pensez à avertir votre assureur: la présence d’un animal à la maison pourrait faire varier votre prime!