Achat d’une maison: l’inspection préachat

Publié le: 

Shutterstock

Si vous souhaitez acheter votre première maison, vous vous demandez peut-être par où commencer. Pendant les prochaines semaines, nous vous guiderons dans les différentes étapes d’achat d’une maison. Après avoir vu le rôle du courtier et le principe de l’hypothèque, voici ce que vous devriez savoir sur l’inspection préachat. 

 

Pourquoi faire une inspection préachat?

Lorsqu’une promesse d’achat est présentée à un vendeur, elle est souvent accompagnée d’une clause qui prévoit une inspection de l’immeuble. Cette étape est importante : elle vise à inspecter visuellement l’immeuble pour permettre de déceler des défauts.  Cette inspection préachat permet de découvrir certains problèmes qui vous auraient échappé lors d’une première visite sommaire de l’immeuble. Si des problématiques sont soulevées par l’inspecteur, vous pourrez alors négocier le prix de vente de la maison ou, dans certains cas, retirer votre promesse d’achat.

Attention : ce n’est pas une garantie qu’il n’y a aucun vice! Les vices « cachés » ne seront pas décelés, mais des indices de ces vices pourraient être constatés par l’inspecteur.

 

Quel est le rôle de l’inspecteur?

L’inspecteur préachat effectue une inspection visuelle de la maison. Par exemple, il ne fera pas un trou dans un mur pour vérifier la présence de moisissure ou d’humidité. Il doit attirer votre attention sur les éléments qui pourraient être problématiques, et consigner tous ces éléments dans un rapport.

La loi ne vous oblige pas à retenir les services d’un inspecteur. Mais elle vous oblige toutefois à agir avec prudence, c’est-à-dire être attentif et à l’écoute des indices qui devraient vous amener à effectuer un examen plus poussé avant d’acheter. Vous n’avez pas vraiment de connaissances en construction ou en immobilier? Vous achetez une vieille maison? La vente est faite sans garantie légale? Il pourrait être plus sage de faire appel à un expert pour ne rien manquer!.

 

Comment choisir son inspecteur préachat?

Il n’existe pas d’ordre professionnel pour les inspecteurs préachat : aucune formation n’est obligatoire et aucun permis n’est requis. N’importe qui peut donc se donner le titre d’inspecteur de bâtiment.

Alors, comment vous y retrouver?

Il existe des associations d’inspecteurs en bâtiment qui ont développé un code de déontologie et des règles de pratique pour guider les inspecteurs en bâtiments dans l’exercice de leurs fonctions .

Vous pouvez aussi engager un inspecteur qui est membre d’un ordre professionnel. Par exemple l’Ordre des architectes du Québec, l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec ou encore l’Ordre des technologues professionnels du Québec. Les ordres professionnels ont pour mission d’assurer la protection du public, par exemple en s’assurant que leurs membres possèdent une assurance responsabilité civile en cas d’erreurs ou d’omissions de leur part.

 

À savoir: Le gouvernement a présenté un projet de loi pour que la Régie du bâtiment du Québec puisse encadrer les inspections en bâtiment et octroyer des certificats aux inspecteurs en bâtiment. À suivre!