5 choses que les parents doivent savoir sur la cyberintimidation

Publié le: 

Monkeybusinessimages / iStock / Thinkstock

La cyberintimidation comporte plusieurs aspects juridiques que les parents doivent connaître pour aider efficacement leurs enfants.

 

1 - Courriel haineux, message menaçant, publication de photos embarrassantes? C'est de la cyberintimidation!

La cyberintimidation, c'est de l'intimidation. La nuance? Le recours à des moyens technologiques.

Les contenus intimidants peuvent se propager rapidement sur les réseaux et toucher un vaste public. Une fois diffusés, ils sont souvent difficiles à supprimer.

La cyberintimidation peut atteindre une victime partout et en tout temps: quand elle est seule dans sa chambre, au retour de l'école et même pendant les vacances en famille!

Pour en apprendre plus, consultez notre article de l'espace Jeunesse La cyberintimidation.

 

2 - Un jeune cyberintimidateur s'expose à des conséquences juridiques.

La plus sérieuse de ces conséquences, c'est la condamnation par un tribunal

Même si certains comportements peuvent sembler anodins aux yeux des jeunes, la loi considère parfois la cyberintimidation comme un crime. Par exemple, si un jeune envoie à ses amis une photo nue de son ex, il pourrait être reconnu coupable de distribution d'images intimes. S'il envoie des tonnes de courriels haineux à une personne, il pourrait être jugé pour harcèlement criminel.

Un jeune peut aussi commettre un geste, criminel ou non, qui cause un tort à une autre personne. Par exemple, s'il publie les informations personnelles d'un autre sur un réseau social, il risque d'être tenu responsable d'atteinte à la vie privée. Le tribunal pourrait alors ordonner qu'il cesse ce comportement et verse de l'argent à sa victime, pour compenser le tort subi.

 

3 - Vous avez des responsabilités en tant que parent.

Être parent entraine des obligations.

Si celles-ci ne sont pas remplies, vous pourriez être tenu responsable du tort causé par votre enfant à une personne qu'il intimide.

Si votre enfant est victime d'intimidation, vous devez  agir en son nom pour faire cesser l'intimidation, et faire valoir ses droits. Vous pouvez également porter plainte à la police.

 

4 - L'école doit lutter contre l'intimidation, même si le geste se produit dans le cyberespace!

Au Québec, chaque école primaire et secondaire doit prévenir et combattre l'intimidation, y compris la cyberintimidation. Elle doit mettre en place des mesures d'aide et s'assurer que les plaintes demeurent confidentielles. Elle doit aussi prévoir des sanctions contre ceux qui pratiquent l'intimidation.

Votre enfant est victime ou témoin de cyberintimidation? N'hésitez pas à le signaler à un enseignant ou à la direction de l'école!

Sachez que dans les cas les plus graves, c'est la police qui va intervenir.

 

5 - Il faut agir vite pour faire cesser la cyberintimidation!

Pour ce faire, de nombreuses ressources peuvent vous aider, et aider votre enfant. Plusieurs organismes peuvent aider et informer votre enfant gratuitement et en toute confidentialité.

  • Aidez-moi svp aide les jeunes confrontés à la diffusion de photos ou de vidéos à caractère sexuel.
  • Tel-jeunes écoute et informe les jeunes sur des sujets qui les préoccupent.
  • Cyberaide protège les jeunes contre l'exploitation sexuelle sur Internet.

 

Pour en apprendre plus sur la cyberintimidation, consultez notre dossier L'intimidation et la loi: ce qu'il faut savoir. En étant bien informé, vous serez mieux outillé pour sensibiliser et soutenir votre enfant.