Sexualité: as-tu l’âge du consentement?

Mallivan / iStock / Thinkstock

Avant d’avoir des relations sexuelles avec quelqu’un, il faut être sûr que cette personne est d’accord. C’est ce qu’on appelle le consentement. Mais attention, ce n’est pas si simple! Le fait de dire « oui » à son ou sa partenaire n’est pas toujours suffisant pour que ce consentement soit valable aux yeux de la loi (valide). Lis ce qui suit pour apprendre quelques règles simples qui te permettront de t’y retrouver.

 

N’oublie jamais ceci: Quand l’autre dit « non », c’est toujours « non ». Cela concerne également les caresses et les baisers!

 

As-tu vraiment dit « oui »?

Pour que ton consentement soit valide, il faut: 

  • que tu l’exprimes clairement;
  • que tu sois vraiment d’accord. Tu ne dois pas te sentir forcé(e) d’avoir une relation sexuelle.
  • que tu sois en état d’accepter d’avoir une relation sexuelle. Par exemple, tu dois être éveillé(e). Tu ne dois pas avoir bu au point de ne plus savoir ce que tu fais.

 

Attention! Tu as le droit de changer d’idée. L’autre personne doit respecter ton choix. Sinon, elle peut être accusée d’avoir commis une infraction criminelle.

 

As-tu l’âge?

Tu as 16 ans ou plus?Tu as l’âge de donner un consentement valide.

Tu as moins de 16 ans? Tu peux avoir une relation sexuelle légale si ton ou ta partenaire a environ ton âge.

« Environ », c’est combien? Le tableau ci-dessous t’explique quelle est la différence d’âge permise.

 

Quel est l'âge du plus jeune partenaire?

Quelle est la différence d'âge permise?

12-13 ans 2 ans moins 1 jour
14-15 ans 5 ans moins 1 jour

 

Des circonstances où le consentement n’est jamais valide

Jusqu’à l’âge de 18 ans, ton consentement ne sera pas valide si tu es dans une position de vulnérabilité vis-à-vis de l’autre partenaire.

Une position de vulnérabilité? C’est le cas:

1 - Si l’autre partenaire exerce une autorité sur toi, ou est en situation de confiance par rapport à toi.

Un enseignant, par exemple, est habituellement en position d’autorité envers ses élèves. 

2 – Si tu es dans une relation de dépendance ou d’exploitation.

Par exemple, si l’autre partenaire:

  • utilise sa différence d’âge pour prendre avantage sur toi; ou
  • t’héberge alors que tu n’as nulle part d’autre où aller.

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.