Peux-tu boire ou acheter de l'alcool?

Creatas Images / Creatas / Thinkstock

La loi n'interdit pas systématiquement aux personnes de moins de 18 ans de boire de l'alcool. Par contre, tu ne peux jamais en acheter. C'est donc à toi et à tes parents de décider s'il t'est permis ou non de boire de l'alcool à certaines occasions, selon ce qui est le mieux pour toi.

 

Au Québec, tu ne peux pas:

Et si tu le fais?

À moins de 18 ans
  • T'acheter de l'alcool ou en acheter pour quelqu'un d'autre.
  • Passer par un adulte pour t'acheter de l'alcool.
  • Te trouver dans un bar (il y a quelques exceptions).
  • Mentir sur ton âge (ex.: en utilisant une fausse carte d'identité) pour arriver à faire ce qui précède.
  • Tu commets une infraction;

                         et

  • Tu t'exposes à une amende!
  • Accepter gratuitement de l'alcool d'un vendeur ou d'un restaurateur.
  • Te faire servir de l'alcool au restaurant ou passer par un adulte pour le faire.
  • Boire de l'alcool au restaurant.
  • Tu ne commets pas d'infraction.
  • C'est le vendeur ou le restaurateur qui commet une infraction et qui s'expose à une amende ou qui risque de perdre son permis d'alcool!

À tout âge, comme tout le monde!

  • Boire dans un lieu public (ex.: un parc, une rue), sauf lors de certains événements ou quand la règlementation le permet.
  • Boire dans une voiture.
  • Tu commets une infraction.
  • Tu t'exposes à une amende!

 

Il y a des exceptions. Tu peux aller dans un bar:

  • Avant vingt heures sur une terrasse si tu es accompagné de l'un de tes parents; ou
  • Dans une pièce ou sur une terrasse réservée si tu participes à une réception.

Tu peux aussi aller dans certains lieux qui vendent de l'alcool, comme: un théâtre, un amphithéâtre, une piste de course, un centre sportif, un pavillon de chasse ou de pêche, ou un lieu de fabrication de de production d'alcool artisanal. Ça ne te permet pas de te procurer de l'alcool pour autant!

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.