Ne plus vivre avec tes deux parents

Ned White / iStock / Thinkstock
Tes parents mettent fin à leur relation et chacun d’eux veut avoir ta garde. Comment le juge décide-t-il avec qui tu iras vivre?

Vivre en garde partagée ou en garde exclusive

Garde exclusive Garde partagée
Vivre avec un de tes parents plus de 60% du temps. Vivre avec chacun de tes parents entre 40% et 60% du temps.

Décider avec qui tu iras vivre

Tes parents peuvent s’entendre sur ta garde. S’ils ne s’entendent pas, c’est un juge qui décidera avec qui tu iras vivre. Il prend cette décision en fonction de ce qu’il perçoit être dans ton meilleur intérêt.

Pour décider avec qui tu iras vivre, le juge considère:

  • tes besoins;
  • la capacité de chacun de tes parents de répondre à tes besoins;
  • ta relation avec chacun de tes parents;
  • ta relation avec les membres de ta famille;
  • ta stabilité;
  • ta santé physique et mentale et celle de tes parents;
  • la disponibilité de tes parents;
  • les habitudes de vie de tes parents, si elles t’affectent directement;
  • qu’il est préférable de ne pas te séparer de ton frère ou de ta sœur;
  • la volonté de chacun de tes parents de maintenir ta relation avec l’autre parent;
  • ton âge;
  • ton opinion.

Pour que tu puisses vivre avec chacun de tes parents en garde partagée, tes parents doivent :

  • être en mesure de t’assurer une certaine stabilité;
  • être aussi compétents et capables de s'occuper de toi;
  • être capables de communiquer assez entre eux et ne pas être en conflit;
  • vivre assez prêt l'un de l'autre.

Peur d’être séparé d’un de tes parents

Tu as le droit d’avoir le plus de contacts possible avec chacun de tes parents, à condition que ce soit dans ton intérêt.

Donc, même si tu vis seulement avec un de tes parents, tu as le droit d’avoir des contacts avec ton autre parent, c’est-à-dire des « droits d’accès ».

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.