Être payé pour être formé

Kai Chang / iStock / Thinkstock

Lorsque vous commencez un nouvel emploi, vous avez généralement besoin d'une période de formation. Par exemple, si vous êtes engagé dans un café, votre employeur pourrait vous demander d'étudier en profondeur le manuel de la machine à café et de passer deux soirs à observer les autres employés.

 

Le temps de formation, c'est du temps de travail

Votre patron a l'obligation de vous payer toutes les heures qu'il vous demande de faire.

La loi considère que les heures accumulées en période de formation ou de « training », c'est-à-dire celles où l'employé apprend à faire son travail, sont considérées comme des heures de travail. Il en est ainsi que la formation ait lieu sur les lieux de l'emploi, dans une salle de cours ou même à la maison si vous avez des heures d'études requises, selon les circonstances. Pour être rémunérée, la formation doit avoir été exigée par l'employeur.

Si votre futur patron vous soumet à une « période d'essai », c'est-à-dire une période durant laquelle il vous évalue pour décider s'il va vous embaucher, c'est la même règle qui s'applique.

Dans le monde du travail, le bénévolat obligatoire, ça n'existe pas!

 

Formation et frais

Si la formation exigée par votre employeur entraine des frais, il doit vous les rembourser, à condition qu'ils soient raisonnables: par exemple, certains frais de déplacement.  

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.