Rôle des témoins

Picsfive / iStock / Thinkstock

Les témoins jouent un rôle de première importance dans le déroulement d’un procès criminel. En venant raconter au juge ou au jury ce qu’ils savent à propos d’un événement, les témoins contribuent à les éclairer sur ce qui s’est passé.

Le témoin est une personne qui détient de l’information pertinente concernant un crime. À la demande de la poursuite ou de l’accusé, le témoin doit se présenter au tribunal pour transmettre cette information au juge et parfois au jury.

Avant de faire son témoignage, le témoin doit prêter serment ou affirmer solennellement de dire la vérité. Dans certains cas particuliers, un témoin qui a moins de 14 ans ou qui a une déficience mentale (aussi appelée « déficience intellectuelle ») peut simplement promettre de dire la vérité.

Les types de témoins

Dans un procès criminel, il peut y avoir deux types de témoins : les témoins ordinaires et les témoins experts.

 

Témoin ordinaire

Témoin expert

C’est qui?

Le témoin ordinaire est une personne qui a personnellement vu ou entendu des choses à propos du crime.

Ça peut être la victime, le policier appelé sur les lieux de l’arrestation ou une personne qui était présente sur la scène du crime.

Le témoin expert est une personne qui possède des connaissances et une expertise particulières sur un élément du crime.

Ça peut être un médecin, un psychologue, un comptable, etc.

Ce qu’il a le droit de dire dans son témoignage

Le témoin ordinaire doit répondre aux questions qui lui sont posées et dire au juge ce qu’il a vu ou entendu à propos du crime.

Son rôle n’est pas de donner son opinion.

En se basant sur les faits recueillis, le témoin expert interprète les faits et donne son opinion (ex.: son opinion sur l’état mental de l’accusé au moment du crime).

Les informations transmises lors des témoignages des différents témoins font partie de la preuve. Elles servent à déterminer si l’accusé a bel et bien commis un crime. Le juge ou le jury doit analyser toute la preuve, incluant les témoignages, pour conclure si l’accusé est coupable ou innocent.

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.