Les règles du cellulaire au volant

Pixabay

Parler au cellulaire en conduisant… difficile de résister! Mais cette pratique est interdite et peut être punie d’une amende. Pour respecter la loi et éviter les ennuis, d’autres options existent pour utiliser son cellulaire au volant. 

 

Ce qui est interdit

Il est interdit de conduire en tenant son cellulaire en main tout en l’utilisant.

«Utiliser» son cellulaire ne veut pas simplement dire parler au téléphone. Par exemple, tenir en main son cellulaire et 

  • envoyer un texto
  • composer un numéro
  • chercher son chemin
  • ou simplement regarder l’heure

pourrait être considéré comme une infraction au Code de la sécurité routière.

Attention! Certains juges ont décidé que le fait d’utiliser son téléphone en le tenant entre l’épaule et l’oreille était suffisant pour commettre l’infraction. Mieux vaut donc laisser son téléphone dans ses poches!
 

Ce que vous risquez

En cas d’arrestation, la police peut vous remettre un constat d’infraction. Vous vous exposez alors à une amende. De plus, 4 points d’inaptitude pourraient être inscrits à votre dossier de conduite. C’est suffisant pour faire perdre un permis probatoire

 

Pour éviter les ennuis

Pour éviter les points d’inaptitude et les amendes, il faut être complètement stationné pour utiliser son cellulaire. Si vous êtes arrêté à un feu rouge ou pris dans le trafic, cela reste interdit! 

Il est aussi possible d’utiliser un système mains libres qui permet de se servir de certaines des fonctions de son téléphone sans avoir à le manipuler. Le système mains libres muni d’un écouteur doit permettre de bien entendre les bruits de la circulation autour de soi. En effet, porter des écouteurs en conduisant est généralement interdit

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.

Articles dans la section "Contraventions, tickets et amendes"