Achats en ligne: 6 précautions à prendre

BsWei / iStock / Thinkstock

Êtes-vous suffisamment informé des précautions à prendre lorsque vous faites un achat en ligne? Protégez-vous des fraudeurs et des embarras juridiques en développant de bons réflexes d'acheteur en ligne.

 

1. Apprenez à détecter la fraude

Le gouvernement du Canada vous donne quelques conseils pour détecter la fraude en ligne:

  • Attention aux commerçants qui vous offrent des prix trop beaux pour être vrais et aux possibles contrefaçons.
  • Méfiez-vous lorsque le site Web est mal conçu ou ne semble pas professionnel.
  • Prenez garde si on vous demande des informations bancaires alors que vous n'avez rien acheté.

 

2. Vérifiez la fiabilité du commerçant

  • Regardez si l'entreprise apparaît sur d'autres sites et lisez ce qu'on en dit.
  • Assurez-vous que le commerçant vous informe clairement des politiques de retour, d'échange ou de remboursement.

L'Office de la protection du consommateur suggère également de téléphoner au commerçant. Ce dernier est d'ailleurs obligé de vous divulguer son adresse et son numéro de téléphone en vertu de la Loi sur la protection du consommateur.

 

3. Vérifiez que le commerçant utilise un service de paiement en ligne fiable (par ex., Paypal)

  • Une icône doit apparaître en bordure de la barre d'adresse de votre navigateur. C'est souvent un cadenas ou une clé. Le cadenas doit être en position fermée et la clé doit être intacte.
  • L'adresse du site Web doit commencer par https, le « s » indiquant que le site est sécurisé.

Les commerçants doivent d'ailleurs s'assurer de la confidentialité de vos renseignements personnels, notamment votre numéro de carte de crédit.

 

4. Ne communiquez que les renseignements nécessaires à la transaction

  • Votre nom et vos coordonnées;
  • Le numéro de carte de crédit (si paiement en ligne).

En règle générale, le commerçant ne peut pas exiger votre NAS.

 

5. Soyez vigilant au moment de payer

Avant de payer, assurez-vous que le commerçant vous communique tous les détails sur le prix, à savoir:

  • Les taxes et autres frais connexes;
  • La devise dans laquelle le montant total est payable;
  • Tout frais supplémentaire facturé.

Sachez que le commerçant ne peut pas vous obliger à payer le prix total au moment de l'achat, sauf si vous payez par carte de crédit ou si vous achetez:

  • un abonnement à une revue, un magazine ou un journal;
  • un voyage à un agent de voyages qui détient un compte en fidéicommis;
  • un bien ou un service offert par le gouvernement, ses ministères et organismes dont le budget est voté par l'Assemblée nationale.

Assurez-vous de lire vos relevés bancaires. Vérifiez que le montant prélevé correspond au total mentionné par le commerçant au moment de l'achat.

 

6. Redoublez de prudence si vous achetez d'un non-commerçant ou d'un commerçant étranger

La Loi sur la protection du consommateur ne s'applique pas si vous faites un achat auprès d'un non-commerçant ou d'un commerçant qui ne fait pas affaire au Québec (à noter qu'un commerçant situé à l'étranger peut faire affaire au Québec). Il pourrait donc être plus difficile de faire valoir vos droits. Voici quelques précautions supplémentaires à prendre:

 

Avant de conclure une transaction:

  • Assurez-vous que vous avez les coordonnées du vendeur pour le contacter en cas de problème. Avant de payer, envoyez un courriel au vendeur pour lui demander son numéro de téléphone et son adresse.
  • Pensez à payer le vendeur en personne au moment où il vous remet le bien ou vous rend le service auquel il s'est engagé.

 

Pour les achats d'un commerçant étranger,

 

Pour les ventes aux enchères en ligne (ex. eBay), le Gouvernement du Canada vous donne quelques conseils pour vous protéger. En voici un aperçu:

  • Vérifiez la cote d'évaluation des vendeurs. S'il y a plus de 2 % de réactions négatives, faites affaire ailleurs.
  • Lisez attentivement les conditions générales ou les modalités ainsi que la politique de confidentialité.
  • Payez en utilisant votre carte de crédit (et non un chèque ni un mandat).

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.