Modifier son testament

Après avoir révisé votre testament, vous constatez que des changements s'imposent dans son contenu.
 
La modification au testament, appelée codicille, est normalement utilisée pour effectuer des changements mineurs au testament existant, par exemple :
  • Changer le liquidateur ou ses pouvoirs;
  • Nommer une autre personne à titre de tuteur pour les enfants mineurs.
La modification doit être faite selon les mêmes conditions qu'un testament, c'est-à-dire de manière olographe, devant témoins ou notariée. La manière choisie peut être différente de celle de votre testament. Cependant, si elle est faite sous forme olographe ou devant témoins, elle devra être vérifiée par un greffier ou un notaire à votre décès, ce qui entraîne des coûts et des délais.
La modification peut être faite en tout temps, pour autant que vous ayez la capacité de le faire au sens de la loi, c'est-à-dire être lucide et en pleine possession de vos moyens. À partir du moment où vous êtes jugé inapte, il n'est plus possible de faire un testament, de le modifier ou de le révoquer.

Modifier soi-même son testament : pas si simple !

Lorsque vous faites une modification à votre testament, il est souhaitable de confirmer les dispositions de votre testament que vous ne voulez pas modifier. Vous évitez ainsi des ambiguïtés qui peuvent survenir à la suite de la modification.

Soyez prudent si vous faites une modification à votre testament sans consulter un professionnel du droit. Il arrive que des modifications faites « maison » entraînent des problèmes d'interprétation, ce qui peut occasionner des conflits entre les héritiers.

Une modification qui semble claire pour vous ne l'est peut-être pas nécessairement pour d'autres personnes ! Par exemple, il peut être difficile de savoir s'il s'agit d'une modification ou d'un nouveau testament.

Illustration d'une modification susceptible de poser des problèmes : Sous le nom d'un héritier, Mme Lise Incomprise trace une flèche, inscrit le nom d'une autre personne et signe la modification. Désigne-t-elle ainsi un deuxième héritier ou s'agit-il plutôt d'un remplacement ?

Apporter des changements majeurs à son testament

La situation peut être différente si vous voulez apporter des changements majeurs à votre testament, comme par exemple modifier les héritiers ou la part de chacun. Il est alors souvent préférable de révoquer votre testament et d'en faire un nouveau puisqu'il s'agit de nouvelles volontés.

Rien n'empêche de modifier son testament par codicille dans ces cas, mais il y a une considération pratique : à votre décès, vos héritiers vont voir votre testament original et votre modification. En faisant un nouveau testament au lieu d'une modification, vous évitez de montrer vos changements? ce peut aider à réduire bien des questionnements, contestations ou débats émotifs à votre famille et à vos héritiers.

Un professionnel du droit peut vous conseiller sur la meilleure solution pour vous et rédiger adéquatement une modification testamentaire ou un nouveau testament.

Important !
Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.